Ce que vivent les roses

Hello tout le monde! Aujourd’hui on sort du cercle du fantastique et de la fantasy pour se plonger dans un bon vieux roman policier. Il s’agit du roman Ce que vivent les roses écrit par la maîtresse du suspens, Mary Higgings Clark.

Résumé:

Pourquoi un chirurgien esthétique donnerait-il à des femmes vivantes le visage d’une morte ? Cette question intrigue Kerry McGrath. Dans la salle d’attente du Dr Smith, elle a reconnu à deux reprises, et sur deux patientes différentes, des traits qui lui sont étrangement familiers. Ceux de Suzanne Reardon, une jeune beauté assassinée dix ans plus tôt. Procureur-adjoint à l’époque, Kerry avait contribué à faire condamner le mari de la victime. Aujourd’hui, alors qu’elle est sur le point d’être nommée juge, elle veut faire rouvrir le dossier. Curieusement, personne ne semble y tenir.

Kerry ne se doute pas qu’elle vient de s’engager dans la plus surprenante et la plus périlleuse des enquêtes, mettant en danger sa propre vie, mais aussi celle de sa fillette.

Un cadre spatio-temporel bien connu

Avec Mary Higgins Clark, c’est un peu une bonne vieille routine qui s’installe puisque l’époque et l’année ne change presque ou quasi pas donc on est dans un terrain que l’on connait, New-York dans les années 70-80 (environ). C’est un cadre que j’apprécie beaucoup puisqu’il parle d’une époque aux Etats-Unis que je connais peu et qui semble tout de suite très attrayant.

Des personnages quelque peu récurrents

Tout comme le cadre, les personnages sont quelque peu les mêmes d’un livre à l’autre à part quelques exceptions. En effet, ici, le personnage principal est une jeune femme (comme dans beaucoup d’autres romans de Mary) travaillant dans le domaine judiciaire, Kerry est, en effet, une jeune juge et comme beaucoup d’autre, une jeune maman célibataire.

On trouve à côté de l’héroïne d’autres personnages assez récurrents comme par exemple le jeune célibataire qui vient en aide à la jeune femme et qui l’aide dans son enquête et qui est prêt à tout pour lui venir en aide.

Malgré cela c’est aussi ce qui fait le succès incontestable de Mary Higgins Clark, car bien que les histoires semblent se ressembler, on ne pers en aucun cas cette part de mystère et de suspens qui nous prend aux tripes et qui nous laisse en haleine durant toute la durée du roman.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :