King’s Game

Hello tout le monde! Aujourd’hui une nouvelle chronique sur la série King’s game de Nobuaki Kanazawa.

 

Résumé:

Nobuaki est réveillé en pleine nuit par un étrange sms qui met au défi deux de ses camarades de lycée de s’embrasser. Le mystérieux expéditeur du message prétend que la classe entière participe à un “King’s Game”. Jour après jour, les défis se succèdent, et les lycéens sont bien obligés de se rendre à l’évidence: ils ont 24 heures pour s’exécuter et la sanction en cas de désobéissance est la mort. Suicides ou meurtres ? Puissance occulte ou criminel de chair et de sang ? Où qu’elles soient, quoi qu’elles tentent pour s’échapper, la mort vient trouver ses jeunes victimes, infaillible. Le couperet se rapproche dangereusement de nos héros… Parviendront-ils à découvrir la vérité avant qu’il ne s’abatte ? King’s Game… 1 classe, 32 élèves, 24h pour obéir. Une seule sanction: la mort.

 

j’ai beaucoup aimé les deux premiers tomes qui nous racontes les deux expérience du jeu du roi de Nobuaki. J’ai trouvé qu’ils étaient très bien écrit et nous tenait en haleine tout du long. J’ai beaucoup aimé le mystère qui se trouvait autour de ce jeu et son apparition soudaine et sans origine connue.
Cette série nous montre la manière dont réagisse les gens lorsqu’ils se sentent menacé et ce qu’ils sont prêt à faire pour rester en vie. C’est vraiment une série noir voire même malsaine.

Le troisième tome se concentre sur les origines du jeu du roi et donc on découvre comment le premier jeu du roi a commencé dans un petit village de 32 habitants. Ce tome est très instructif et répond aux nombreuses questions que l’on pouvait se poser dans les deux premier tomes comme l’origine de ce fléau.

En ce qui concerne le tome 4, on s’interresse à un autre personnage, Nadeshiko qui a aussi été victime du jeu du roi et nous découvrons son expérience et sa transformation à travers le journal qu’elle a écrit et trouvé par une jeune fille un an plus tard. Cet autre point de vue permet d’avoir une autre approche du jeu et de voir à quel point l’humain est prêt à tout pour survivre quitte à tuer ses propres amis.

A l’inverse de ces tomes, j’ai été déçue du tome 5. Cette fois-ci il ne s’agit plus d’une seule classe mais de tous les lycéens du Japon entier. j’ai trouvé que cela pouvait être interessant mais la manière dont les évènements s’enchainent m’a peu convaincu et je n’ai pas trouvé cela original. J’ai trouvé que le fait qu’il y est autant de lycéens est moins pertinent.

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé les premiers tomes lorsque l’on restait avec un nombre minimum de gens mais le dernier tome était beaucoup trop improbable et la fin un peu trop basé sur de la science-fiction.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :