La Passe-Miroir tome 2

Salutations à tous! Comme je l’avais annoncé dans ma PAL du mous de Novembre, j’ai décidé d’enchainer tous les tomes de la Passe-Miroir, alors je vous écrit ici mon avis sur le tome 2.

Résumé:

Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au coeur d’une redoutable vérité.

 

Si je devais choisir entre le tome 1 et le tome 2 je dirais que c’est le tome 2 que j’ai le plus apprécier car on entre plus en profondeur dans la saga et on y découvre plus en détail l’intrigue principale.

ce que j’ai apprécier dans ce livre, c’est la précision que l’auteure met dans son oeuvre et des indices qu’elle nous laisse pour nous orienté mais qui peuvent passer inaperçue quand on y prête pas ou peu d’attention. L’auteur réussit encore à nous surprendre par ses révélations inattendues.

Ce qu’il y a de bien avec les personnages du roman c’est qu’on apprend plus d’eux dans ce deuxième tome.

Ophélie semble bien loin de la jeune fille timide et muette qui vivait dans l’ombre de sa famille. On la retrouve ici complètement changé et beaucoup plus indépendante allant même jusqu’à défier son fiancé Thorn mais aussi sa mère. J’ai beaucoup aimé la scène avec le miroir qui fait s’interroger le personnage sur lui-même et être honnête envers soi-même. De plus, Ophélie trouve la force de se dresser contre un esprit de Famille, qui est la plus grande autorité sur les arches. Malgré son côté plus affirmé, Ophélie reste une jeune femme maladroite mais qui attire notre sympathie.

Thorn, comme dans le précédant tome, m’a laissé sceptique car je ne savais pas quoi penser de lui. Au début du roman, il reste le personnage froid et austère que l’on connait bien mais encore une fois, on est surpris par l’auteure quand on découvre le côté plus émotionnel de son être qui nous laisse entrevoir son profond attachement pour Ophélie qu’il tente tout simplement de protéger de la cours.

Quant au personnage de Berénilde, j’ai aimé retrouver cette part de douceur qu’on a pu apercevoir à la fin du tome 1. Encore une fois l’auteure montre ce qu’on attend le moins à voir, une dame éduquée au moeurs de la cours et qui nous livre une facette plus authentique et qui nous touche profondément.

Un personnage qui m’a beaucoup surpris dans ce deuxième tome c’est celui de Farouk, l’esprit de Famille. Très peu présent dans le tome 1, il est un personnage dont on ne peut presque plus se passer ici. Au premier abord, on aperçoit sa grande taille et son regard où l’on décèle un profond ennui. Dans certains des chapitres, on est amené à découvrir certains détails sur son enfance et pourquoi il est tant fasciné par son Livre.

En clair c’est un autre tome tout aussi captivant que le premier et qui nous réserve bien des surprises. Le style de l’auteure est vraiment addictif si bien que j’ai eu du mal à m’arracher à ma lecture. Les taux se resserrent et nos héros approchent de plus en plus de la vérité!

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :