American Gods

Hello tout le monde! Aujourd’hui je reviens avec une nouvelle chronique sur le livre de Neil Gaiman, American Gods. 

Résumé:

A peine sorti de prison, Ombre apprend que sa femme et son meilleur ami viennent de mourir dans un accident de voiture et qu’ils étaient amants. Seul et désemparé, il accepte de travailler pour un mystérieux individu qui se fait appeler Voyageur. Entraîné dans une aventure où ceux qu’il rencontre semblent en savoir plus sur ses origines que lui-même, Ombre va découvrir que son rôle dans les desseins de l’énigmatique Voyageur est bien plus dangereux qu’il aurait pu l’imaginer. Car, alors que menace un orage d’apocalypse, se prépare une guerre sans merci entre les anciens dieux saxons des premiers migrants, passés à la postérité sous les traits des super-héros de comics, et les nouveaux dieux barbares de la technologie et du consumérisme qui prospèrent aujourd’hui en Amérique…

J’ai mis beaucoup de temps à me plonger dans cette lecture d’une part parce que le style de l’auteur est vraiment différent des livres que j’ai pu lire jusque là. De plus, je n’ai pas accroché avec le personnage principal, Ombre, qui me paraissait particulier dans le sens où je le trouvais un peu « mort », ses réactions me paraissaient étranges et incompréhensibles. En bref c’est un personnage que je n’ai pas réussis à cerner et c’est sans doute ce qui me perturbe.

Mise à part cela, j’ai beaucoup aimé l’intrigue principale ainsi que toutes les légendes et les éléments mythologiques du roman. J’ai aimé le fait que toutes les mythologies de toutes les origines soient mêlées et aussi les récits enchâssés dans le roman et qui nous donne des détails supplémentaires sur les premiers hommes et femmes à avoir amenés avec eux leurs dieux et leurs légendes.

Dans l’ensemble c’est un excellent roman mais assez difficile à entrer dedans lorsque l’on est pas habitué au style de l’auteur mais ce dernier manie avec brillot les légendes et ses personnages qui rajoute tous un petit quelque chose à l’oeuvre.  La guerre entre les anciens et les nouveaux dieux est quelque chose de très intéressant qui permet de voir que leur existence ne tient qu’à un fil et qu’ils peuvent être tués tout comme nous.

Enfin, ce qui m’a en quelque sorte déplut c’est la fin même du roman car je m’attendais à quelque chose de plus impressionnant mais ce n’a pas été le cas. De plus, il reste quelque part d’ombre que je n’ai pas bien compris dans cette fin et qui aurait mérité quelques éclaircissements supplémentaires.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :